Bien - être·Bonheur

Un peu moins d’écrans pour un peu plus de bonheur (et de bonne humeur!)

Je te vois venir. Cela peut paraître paradoxal quand on sait que j’ai moi-même passé pas mal de temps à écrire cet article derrière mon écran d’ordinateur. Mais tout de même, je me sens obligée d’aborder ce sujet qui est loin d’être anodin, surtout vis-à-vis de notre objectif commun : le bonheur, comme état constant de bien-être physique et mental.

Pour dire vrai, l’idée m’est apparue il y a quelques semaines, à l’occasion d’un dîner avec des amis. Alors que nous nous apprêtions à manger, l’un d’entre eux a suggéré d’allumer la télévision afin de suivre une émission de téléréalité. J’étais ravie. Non, c’est ironique. Au lieu de papoter et d’apprécier le repas en pleine conscience, tout le monde avait les yeux rivés sur l’écran. Les conversations sont devenues plus espacées, les réponses plus évasives. Logique, car plus personne n’était vraiment présent à ce moment-là. Pourtant, loin de moi l’idée de juger qui que ce soit, car je suis très souvent scotchée à mon smartphone, quand une conversation m’ennuie par exemple… Quand on y réfléchit, ce genre de comportements s’est largement banalisé aujourd’hui, tant les écrans, tous les genres confondus (télévisions, Smartphones, tablettes, ordinateurs et autres objets connectés), ont pris une place centrale dans nos vies.

On ne conçoit plus la vie sans eux.

Ils sont tellement ancrés dans notre quotidien qu’il semble difficile de s’en passer plus d’une demi-journée : On utilise nos Smartphones pour se réveiller, consulter la météo, regarder les actualités, les réseaux sociaux, chercher des synonymes, vérifier des infos, … Au travail, pour bon nombre d’entre nous, une journée classique consiste à passer environ 8h sur un ordinateur. A la maison, la télé nous permet de suivre les infos, telle émission, telle série, sans compter les moments où elle tourne en boucle uniquement par souci de distraction pendant les repas, le ménage, etc. En bref, les écrans sont partout et ce ne sont pas les études sur le sujet qui diront le contraire :

Pour se faire une idée ....jpg

Pour plus d’infos :
Je ne crois pas qu’on puisse être véritablement choqué par ces chiffres. D’une part parce qu’on est tous plus ou moins concernés (ô toi, derrière ton écran, ne dis pas le contraire!) et d’autre part, parce qu’on ne peut nier l’impact des évolutions technologiques des trente dernières années et encore moins leur utilité. On ne pouvait décemment pas garder à vie notre gros Nokia 3310 pour passer quelques appels et jouer au Snake, quand tous ces beaux Smartphones aux multiples possibilités ont fait leur apparition ! Plus sérieusement, les écrans sont de formidables outils, c’est indéniable. Ils nous permettent d’avoir une vision du monde plus large, d’accéder à des informations en temps réel et de toutes sortes, de rester connecter en permanence. C’est tellement vrai qu’on ne conçoit plus la vie sans eux. Mais le problème n’est pas tant le temps que l’on passe sur nos écrans, mais plutôt les conséquences que cela peut occasionner.

Ils modifient notre rapport au temps, aux autres et à nous-mêmes.

Qu’on le veuille ou non, les écrans exercent une grande influence sur nos vies, même lorsqu’on a l’impression de contrôler parfaitement la situation. Je trouve d’ailleurs que le psychiatre et écrivain français Christophe André résume bien les choses :

« Les écrans sont de bons serviteurs, mais de mauvais maîtres ».

Utilisés à outrance, ils peuvent entraîner de profonds changements sur notre état mental (anxiété, diminution de la créativité, sautes d’humeur, repli sur soi…) et physique (troubles du sommeil, baisse de la vue, maux de tête, prise de poids, problème de dos…). Cette liste est bien sûr non exhaustive. Même notre rapport au temps se modifie : les informations fusent, le temps semble passer plus vite…et la plupart du temps, c’est ce que l’on recherche : Fuir le moment présent. En allumant la télé par exemple, simplement pour « créer une ambiance », ou en passant deux heures sur les réseaux sociaux un dimanche après-midi.
La raison d’un mal-être peut être là : le diable se cache souvent dans les détails.

Passer moins de temps sur les écrans : Pourquoi pas ?

Il paraît qu’on ne peut pas lutter contre l’évolution… Peut-être, mais nous pouvons la contrôler. Nous ne sommes pas des moutons ! 
Au cours de mes investigations, j’ai constaté que pas mal de personnes étaient réfractaires à l’idée même de réduire (et pas d’arrêter complètement) le temps consacré à ces fameux écrans. Comme si cela paraissait complètement ridicule, absurde à notre époque. Tant qu’à ceux qui choisissent de ne pas posséder de télévision ou de ne pas suivre les réseaux sociaux, ils sont presque perçus comme une catégorie à part d’être humains, à la limite des extraterrestres !
Pour ma part, je pense que se fixer des limites est intéressant dès lors que l’on souhaite améliorer sa qualité de vie. Les évolutions technologiques sont une bonne chose, simplement, comme pour toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser.

Infographie

OK…Mais on fait quoi ?

C’est LA question qui revient souvent. Eh bien, vivre, pardi ! Parce que ce n’est pas (que) ça la vie. Il y a tant de choses à faire, à découvrir en dehors de ces petits/grands rectangles gris. Tant de bons moments à passer en bonne compagnie, tant de choses à apprendre, de beaux souvenirs à construire. Le monde nous appartient.
A la fin de notre vie, on ne se dira pas « Ahhh, je me souviens, c’était tellement sympa telle émission, tel jeu vidéo… ». Non, on se rappellera des personnes qui ont marqué nos vies, de nos souvenirs les plus heureux (mariage, naissance d’un enfant, voyage, etc.).
Ne soyons pas de simples spectateurs, quand nous pouvons être des créateurs : A nous de construire le monde à notre image, plutôt que l’inverse.
 
 
 

7 réflexions au sujet de « Un peu moins d’écrans pour un peu plus de bonheur (et de bonne humeur!) »

  1. Tout à fait d’accord, rien à dire ! Mention spéciale pour le dernier paragraphe qui est génial !

    L’article est toujours aussi bien écrit ( avec chiffres à l’appui svp ) mais au-delà de ça, nonobstant le message qu’il veut nous faire passer, il nous met surtout face à nous-mêmes selon moi :

    Je suis le premier à passer du temps sur mon tel, ordi,…..mais j’essaie quand même de réduire au mieux ce temps passé sur ces nouvelles technologies. Et le résultat est sans appel : C’est archi difficile ! Non pas impossible mais terriblement compliqué !

    C’est pour ça que je voulais relever spécifiquement le dernier paragraphe car si l’idée semble facile de prime abord, au final on se rend compte que c’est loin d’être une sinécure.

    C’est que je trouve le plus sidérant aujourd’hui, avec tout ce que nous permet de faire cette technologie, on oublie simplement de vivre note vie, de la vivre réellement…..

    PS : Désolé du pavé mais c’est un sujet qui tient assez à cœur ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je confirme, c’est loin d’être évident de passer moins de temps sur les écrans ! J’avais essayé il y a quelques semaines de faire une « diète technologique » le temps d’un weekend de trois jours, mais une vraie diète, c’est-à-dire sans consulter (même pas une fois) un écran, y compris mon Smartphone. Je me suis rapidement retrouvée limitée, tant du fait de leur utilité que de mon incapacité à m’en séparer.

      En même temps, je me rends compte qu’ils sont aussi une source de stress immense et un gouffre dans lequel on s’enfonce lorsqu’on ne veut pas vivre le moment présent, par crainte de l’ennui ou d’affronter ses problèmes.

      Sans être catégorique, parce que je sais que c’est pratiquement impossible aujourd’hui de vivre sans écran (encore que, de résistibles petits gaulois résistent toujours à l’envahisseur…), je crois qu’il est nécessaire de les limiter, autant que possible, de s’accorder des bonnes pauses technologiques tous les jours, et de ne pas arrêter de vivre. Je pense qu’il faut être conscient de ce qu’implique le temps passé sur les écrans : On passe à côté de la vie quelque part.

      Comme d’habitude, je te remercie pour ton commentaire, c’est toujours un réel plaisir 🙂

      J'aime

  2. Bonjour,

    C’est plutôt moi qui vous remercie pour tous ces articles de ce blog ! Continuez ainsi c’est top !

    Je ne sais pas pour les autres mais des articles comme celui-là, quand on s’essaie au bonheur ( ou qu’on voudrait ça dépend ), ben c’est du pur bonheur ! ( désolé j’ai pas fait exprès….. enfin si peut-être un peu 😀 ).

    Comme une petite sonnette d’alarme qui nous dirait :  » Hé ho stop ! Profites un peu de ta vie et vis-la pleinement !  »

    Encore merci de  » nous rappeler à l’ordre  » pour qu’on puisse continuer à vivre tout simplement.

    Aimé par 1 personne

  3. Et ouii il faut déconnecter des fois ça fait du bien ! 🙂 j’avais fait un article sur ça il y a quelques temps ! En effet on a quelques point commun ! Uhuh
    Je suis de moins en moins écran et pas du tout l’été c’est plus l’hiver avec le froid & tout & tout ! haha
    L’été il fait beau c’est mieux d’en profiter du coup je réponds moins vite sur le blog je suis même quasi inexistante sur le blog en ce moment ^^
    Mais bon sinon c’est bien au quotidien de couper de tout ça aussi pas que l’été ! Je suis moins sur les réseaux sociaux et profite plus de la vie et chez nous la TV c’est de temps en temps le soir pour un film ( surtout pour ce qu’il passe aux programmes on va pas se coller devant la petite lucarne ! haha)
    Je préfère lire ou écouter de la musique que d’allumer la tv en plus ça fait chauffer la pièce pour rien on a bien assez chaud en ce moment ! haha :p
    Fin’ voilou ! A bientot Amandine ! je repasse très vite pour en lire d’avantages !
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu vois, je te l’avais dit, quand je suis tombée sur ton blog, j’ai eu l’impression qu’on s’étaient concertées pour le thème et le sujet des articles !
      Perso, j’avais développé de mauvaises habitudes pour la télé, que je laissais allumer sans la regarder, juste pour avoir une présence, ce qui est complètement ridicule. Donc aujourd’hui, je me soigne. J’ai supprimé quelques réseaux sociaux et pour les autres, je n’y vais plus aussi souvent. Étrangement, je reçois pas mal de moqueries à ce sujet dans mon entourage. Certains se sentent personnellement attaqués, comme si je touchais à leur bébé. C’est pour te dire à quel point ces écrans sont une vraie drogue …
      A bientôt Marion, sur mon blog ou sur le tien ! C’est sympa d’être passée et merci pour tes petits commentaires qui me font bien plaisir ! Bisous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s