Bien - être·Humeurs

Un été pour se refaire une santé.

La douceur de l’été nous accompagne depuis quelques semaines maintenant et que l’on se rassure, ce n’est pas terminé. Bien sûr, nous ne sommes pas tous égaux face à la météo, mais je suis confiante pour les semaines à venir (ô, petit mois d’août, soit clément avec nous, pauvres habitants d’Ile-de-France et des régions alentours!).
En vacances ou, pas de bol, au travail (c’est mon cas), l’été est quoi qu’il en soit la saison propice pour se ressourcer et prendre des forces pour les saisons qui viennent : Winter is coming (soon).
Pssssss : Si tu as la flemme, une infographie résume l’article à la fin de celui-ci ! 

 

Le soleil, pour la bonne humeur

Le soleil, par la lumière qui s’en émane, agit sur notre moral. Une exposition de quelques instants permet à notre cerveau de produire davantage de sérotonine, l’hormone du bonheur.
Grâce au soleil, nous nous sentons plus légers, heureux, voire euphoriques. On voit plus facilement le bon côté des choses, on vit plus intensément l’instant présent. On ressent bien la différence en pleine saison hivernale, lorsque la luminosité vient à manquer.
Alors, puisque les beaux jours sont là, une petite promenade chaque jour permettra de profiter des effets bénéfiques du soleil. Pendant les vacances, cela va de soi, mais rien n’empêche de le faire si l’on travaille : le matin avant de partir, entre midi et deux ou en fin d’après-midi … Même après dîner, puisque le soleil se couche plus tard lui aussi, pourquoi pas une petite marche digestive, pour les plus motivés ?
Je tiens à préciser que je ne préconise aucunement d’aller cramer pendant des heures au soleil, un coup de soleil brûlant tous les moindres recoins de la peau n’a rien de bénéfique. Donc, on ne s’expose pas longtemps, et on n’oublie pas la crème solaire !   

 

Les fruits et légumes de saison, pour les vitamines

L’été est le moment idéal pour booster le système immunitaire, grâce à tous les fruits et légumes de la saison : fruits  rouges, melon, pastèque, poivrons, artichauts, tomates, aubergines, courgettes, concombres …
C’est l’occasion de manger de bonnes choses tout en faisant le plein de bonnes vitamines, qui donneront la pêche : la pêche mentale et la pêche physique.
Pour moi, le graal de l’été, c’est sans conteste la pastèque. Je ne peux pas m’en passer. L’année dernière, j’ai même testé le bol de smoothie à la pastèque, ultra-rafraîchissant.

 

La slow attitude, pour ralentir le rythme 

On passe l’année à courir après le temps, à vivre pour le travail, à exécuter machinalement des tâches. C’est le moment de faire une pause, lâcher prise, de se donner du temps pour réfléchir, agir, ressentir. L’été, parce qu’il est synonyme de vacances (bien que ce ne soit pas le cas pour tout le monde) est une vraie parenthèse, pendant laquelle on souffle un bon coup pour éliminer les pressions accumulées les mois précédents et pour être d’attaque à la rentrée.
۞ En vacances : On ne se fixe pas des programmes surchargés pour tout voir, tout faire dans la précipitation. On ne s’impose pas des horaires trop soutenus, comme c’est déjà le cas toute l’année. On profite, on se détend, on prend son temps.
۞ Au travail : C’est les vacances pour les collègues, peut-être même pour le patron, alors on peut relâcher la pression : S’accorder un peu plus de temps pour papoter avec les derniers survivants de la boite, mettre des vêtements plus légers et colorés, partir un peu plus tôt pour profiter des belles soirées d’été … On le sait, c’est à partir de la rentrée de septembre que les choses sérieuses recommencent, alors autant en profiter.
Enfin, dans un cas comme dans l’autre, il faut aussi se laisser du temps pour … ne rien faire.

 

L’activité physique, pour rester dynamique 

La slow attitude, oui, mais cela ne signifie pas non plus qu’il faut larver toute la journée !
Il faut rester dynamique … ou le devenir. Le travail est souvent difficile à concilier avec le sport et pour beaucoup d’entre nous, il consiste à rester assis pendant des heures. Pourtant, être actif est capital pour notre santé physique et mentale.
Aujourd’hui, la sédentarité (« état dans lequel les mouvements sont réduits au minimum et la dépense énergétique est proche de celle de repos ») est le 4ème facteur de risque de mortalité dans le monde. Bon, c’est un peu déprimant de dire ça ici, dans cet article qui se veut positif, mais c’est pourtant un fait qu’on ne peut éluder. Le sport, c’est la vie, point.
L’été, parce qu’on s’accorde plus de temps et qu’on a davantage la motivation, est donc propice à commencer, reprendre, ou continuer pour les plus volontaires, une activité physique, quelle qu’elle soit.
Pas besoin d’aller gravir le Mont Blanc (quoi que, c’est dans mes projets pour le futur), il y a des milliers d’activités possibles. La marche par exemple est une activité très slow (pour rester dans le thème) et même si elle ne semble pas susciter beaucoup d’effort physique, elle est excellente pour le corps (tonicité, endurance, …) et l’esprit (relaxation, détente). Mais ce n’est qu’un exemple, du sport, il y en a pour tous les goûts.

 

Vivre de nouvelles expériences, pour s’enrichir l’esprit et relativiser

Vivre, ou bien exister ?
Se contenter de vivre, c’est s’enfermer dans le quotidien (le travail, les obligations, les tâches ménagères, …). C’est être spectateur de sa vie : regarder le temps passer, sans jamais s’écarter du chemin, de façon robotique.
Exister, c’est continuer sur ce chemin, mais en s’autorisant à aller un peu plus loin, un peu plus sur la droite ou un peu plus sur la gauche. C’est choisir d’être acteur de sa vie : Parce qu’on sait que le temps est compté et qu’on ne veut pas de regrets. 
C’est vivre de nouvelles expériences, bonnes ou mauvaises, en ne se limitant pas à ce que l’on connaît déjà. C’est s’ouvrir au monde et se rendre compte de son immensité, de sa richesse.
Si ces derniers mois, tu as activé le mode « robot », c’est le moment d’appuyer sur « off ». Bouge et expérimente la vie, sous toutes ses formes. Voyage, va au cinéma, lis, apprends, rencontre. L’ouverture d’esprit est un excellent moyen de relativiser les choses. Et au moins, tu auras des choses à raconter en hiver, près de la cheminée (ou du chauffage, même si c’est moins glamour).

 host is where your readers can find your blog. Go with a reliable and functional host. Then, pick between a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Un été pour se refaire une santé. »

  1. Bonjour,

    Au risque de me répéter, l’article est une nouvelle fois très bien écrit. J’apprécie notamment le dernier point, être acteur ( pleinement ) de sa vie, notion avec laquelle j’ai encore du mal.

    Sinon, je vais suivre les conseils de cet article en ce qui concerne la slow attitude et en profiter pour « larver » à longueur de journée, quoique c’est peut-être ce que je faisais déjà…..

    Cordialement,

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s